Les élus

L’Edito du  Maire – Novembre 2017 :

10 mois c’est long !

 

J’ai un souvenir furtif du 26 novembre 1966, jour où le Général De Gaulle a inauguré le barrage de la Rance. D’autres, un peu plus âgés, se souviennent du bac ou des vedettes qu’il fallait prendre, à partir de la terminale, pour rejoindre les lycées de Saint-Malo.

L’ouverture d’une route, non prévue à l’origine, a révolutionné la vie des habitants de la rive gauche. Fini le détour par le Pont Saint-Hubert, qui mettait Saint-Malo à 40 kilomètres et à bientôt une heure de Dinard, les habitants vivaient désormais dans le même bassin de vie.

Mais le parc automobile qui atteignait à peine 10 millions de véhicules, dans l’hexagone, à cette époque, a cru de manière exponentielle pour dépasser les 38 millions l’an dernier. Sur le barrage, la circulation peut atteindre 36 000 véhicules par jour en été.

Depuis les années 2000, les services du département ont étudié les différentes solutions pour éviter l’embolisation qui se profile. Ecluses alternatives, ronds-points, pont, tout y est passé, y compris un tunnel à 200 millions d’euros.

C’est une solution beaucoup moins coûteuse qui a été retenue, avec l’aménagement du carrefour des Millières, à hauteur de La Richardais, pour un coût de 6,5 millions d’euros. Financer un tel ouvrage est une chose, le réaliser en est une autre.

Les services du département ont eu beau anticiper autant que faire se peut, les premières restrictions de circulation ont apporté leurs lots de tempêtes. C’est un rendez-vous manqué, un train qui part sans vous, des cars scolaires englués matin et soir dans le trafic, une angoisse bien compréhensible de celui qui doit aller chaque matin travailler de « l’autre côté de l’eau ».

Rassurez-vous quand même, la réduction à une voie dans chaque sens sera limitée dans le temps. En fait, vous devriez rouler à peu près normalement, sauf entre le mois de septembre 2018 et le mois de juin 2019. Je ne parle, bien entendu, que de l’axe principal qui vous concerne le plus. Mais vous pourrez tout savoir en consultant le nouveau site de la commune ou celui de la communauté de communes.

Alors voilà, il faut se dire que le département et les entreprises font le maximum… et que c’est pour le bien de tous.

Même si 10 mois c’est long !

Michel Penhouët

PENHOUËT Michel

Maire

RIOU Françoise

1ère adjointe déléguée dans les domaines de l’urbanisme, de l’aménagement et de l’animation municipale.

GANDON Loïc

2ème adjoint délégué aux affaires financières et au service de l’eau.

ESNAULT Claude

3ème adjoint délégué aux affaires sociales.

DUVERNEUILH Josy

4ème adjointe déléguée à l’animation, à la culture, au tourisme, au commerce et à l’artisanat.

BOUCHE Vincent

5ème  adjoint délégué à l’environnement et au développement durable .

GUILBERT Jean-Noël

Conseiller municipal délégué dans le domaine de la jeunesse, du sport et de la communication.

Le conseil municipal

BRIERE DE LA HOSSERAYE Christian

Conseiller municipal

DYEVRE-BERGERAULT Frédérique

Conseillère municipale

LE BIHAN Philippe

Conseiller municipal

DUFEIL Fany

Conseillère municipale

MOREL Thérèse

Conseillère municipale

SIMON-VARINS Marie

Conseillère municipale

BACHELIER Jean-Pierre

Conseiller municipal

CARUHEL Muriel

Conseillère municipale

BEAUFILS Franck

Conseiller municipal

GUYON Sophie

Conseillère municipale

MACHERAS Thierry

Conseiller municipal

HARDY Claire

Conseillère municipale